HomeAnecdotes sur la Magna CartaBlogCentre de visiteurs de l’Assemblée législative de l’AlbertaContactez-nousFaites un donL'ExpositionLa cathédrale de DurhamLa Magna CartaLe musée canadien de l’histoireLe site national historique de Fort YorkMédiaMusée canadien pour les droits de la personneNos supportersOutils pédagogiquesParallax 1Parallax 2Parallax 3Parallax 4

La Magna Carta au Musée canadien de l’histoire à l’occasion de son 800e anniversaire

Gatineau (Québec), le 11 juin 2015 — Cet été, les Canadiens auront l’occasion unique d’admirer l’un des documents historiques les plus précieux au monde. Magna Carta – Loi, liberté et héritage prendra l’affiche au Musée canadien de l’histoire du 12 juin au 26 juillet. La Magna Carta, une charte adoptée il y a 800 ans, s’arrête au Musée pour la première étape d’une tournée pancanadienne exclusive de six mois.

La Magna Carta et la Charte de la forêt, qui lui sert de complément, ont jeté les bases des principes fondamentaux de la démocratie moderne. Au Canada, ils ont inspiré l’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867 et la Charte des droits et libertés de 1982.

« Nous sommes fiers de constituer la première étape de la tournée pancanadienne de ces documents d’une importance capitale pour les Canadiens, a annoncé Mark O’Neill, président-directeur général du Musée canadien de l’histoire. Les visiteurs en apprendront davantage sur l’origine de ces documents, l’influence qu’ils ont exercée sur la Grande-Bretagne et le reste du monde, et la valeur de symboles de justice et de démocratie qu’ils revêtent toujours. »

« Les Canadiens profiteront de cette occasion fantastique qui leur est donnée de lancer un dialogue national sur l’héritage laissé par ces documents essentiels. La Magna Carta et la Charte de la forêt que prête la cathédrale de Durham seront accueillies et reconnues comme des documents qui ont modifié le cours des choses, et qui, ensemble, apportent un éclairage parmi les plus révélateurs sur l’histoire humaine », a déclaré Suzy Rodness, coprésidente de Magna Carta Canada.

« Lorsque les Pères de la Confédération ont délibéré de la façon de créer un pays en unissant les quatre colonies distinctes, tous ont convenu que le Canada devait être une monarchie constitutionnelle fondée sur les principes énoncés dans la Magna Carta : la liberté, la démocratie et la primauté du droit. À l’approche du 150e anniversaire de la Confédération, en 2017, il importe d’en apprendre davantage sur la Grande Charte, laquelle a fait du Canada le pays fort, fier et libre que nous connaissons aujourd’hui », a déclaré l’honorable Pierre Poilievre, ministre de l’Emploi et du Développement durable et ministre de la réforme démocratique, au nom de l’honorable Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles.

La Magna Carta (terme latin pour « Grande Charte ») a été rédigée en 1215 par les barons anglais, désireux de limiter les pouvoirs arbitraires du roi Jean Ier. Elle énonce quatre grands principes selon lesquels nul n’est au-dessus des lois, pas même le roi, nul ne peut être détenu sans motif ni preuve, tous ont droit à un procès avec jurés et nul ne peut forcer une veuve à se remarier et à abandonner sa propriété, un premier pas de géant pour les droits de la femme.

La Charte de la forêt, édictée pour la première fois en 1217, complète la Magna Carta. Elle redonne aux hommes libres le droit de chasser dans la forêt royale et d’en exploiter les ressources. La Charte réduit radicalement la taille du domaine forestier royal, qui jusque-là couvrait environ un tiers de l’Angleterre. En outre, la Charte interdit les punitions sévères pour les délits perpétrés en forêt, comme la chasse au cerf qui était protégé. Nombre de ses clauses sont restées en vigueur pendant des siècles.

La Magna Carta a été amendée par plusieurs des successeurs de Jean sans Terre. Le document présenté dans le cadre de l’exposition, édicté par le roi Édouard Ier en 1300, est le mieux préservé des sept exemplaires qui nous sont parvenus. La Charte de la forêt, dans sa version définitive, est aussi datée de 1300.

En plus d’admirer ces documents remarquables, les visiteurs pourront également, grâce à des installations interactives, explorer le contexte historique qui les a vus naître et leur influence sur le monde.

Magna Carta – Loi, liberté et héritage est présentée au Musée canadien de l’histoire du 12 juin au 26 juillet 2015. Cette exposition est réalisée par Magna Carta Canada. La Magna Carta et la Charte de la forêt sont prêtées par la cathédrale de Durham, en Grande-Bretagne, et la tournée a été organisée par Lord Cultural Resources, avec le soutien généreux du gouvernement du Canada.

 

À propos du Musée canadien de l’histoire

 

Situé sur les rives de la rivière des Outaouais à Gatineau, au Québec, le Musée canadien de l’histoire est l’institution culturelle la plus vaste et la plus populaire du Canada, attirant plus de 1,2 million de visiteurs chaque année. Le rôle principal du Musée est d’accroître la connaissance, la compréhension et le degré d’appréciation des Canadiens à l’égard d’événements, d’expériences, de personnes et d’objets qui incarnent l’histoire et l’identité canadiennes, ainsi que de les sensibiliser à l’histoire du monde et aux autres cultures.

 

À propos de Magna Carta Canada

 

Magna Carta Canada (MCC) est un organisme de bienfaisance qui s’est donné pour mission de sensibiliser et de mobiliser les Canadiens et les Canadiennes à l’égard des enjeux et de l’héritage de la Magna Carta et de son document complémentaire, la Charte de la forêt. À l’occasion du 800e anniversaire de la publication de la Magna Carta, MCC fait venir les deux documents emblématiques de l’Angleterre en vue de la tenue d’une exposition nationale au Canada. La publication d’un livre d’accompagnement, La Magna Carta, son importance pour le Canada, et la mise en œuvre d’un programme éducatif national s’inscrivent aussi dans cette initiative. MCC bénéficie du généreux soutien du gouvernement du Canada, du gouvernement de l’Alberta et de la Fondation RBC. Pour en savoir plus, prière de consulter www.magnacartacanada.ca.

 

Renseignements – Médias

 

Stéphanie Verner
Relationniste auprès des médias
Téléphone : 819-776-7169
stephanie.verner@museedelhistoire.ca

 

Justin Zimmerman
Relationniste auprès des médias
Holmes PR, pour Magna Carta Canada
Téléphone : 416-628-5648
jzimmerman@holmespr.com

 

Éliane Laberge
Agente des médias sociaux et des relations avec les médias
Téléphone : 819-776-7097
eliane.laberge@museedelhistoire.ca

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le museedelhistoire.ca et suivez-nous sur Twitter : @MusCanHistoire.

 

Si vous désirez que votre nom soit retiré de notre liste d’envoi ou si nous devions transmettre cette information à une autre personne, veuillez nous en aviser par courriel à l’adresse maud.laverdiere@museedelhistoire.ca

Retourner à la page d'accueil